Porno VR

Le porno, c’est bien. Le porno VR, c’est mieux!

Qui n’a jamais rêvé de pouvoir réaliser tous ses fantasmes, sans bouger de son canapé?  Qui n’a jamais voulu être transporter dans un univers parallèle dans lequel le sexe est l’unique préoccupation des personnages qui vous entourent? Qui ne s’est jamais senti un peu frustré en visionnant une vidéo porno classique et en souhaitant pouvoir passer au niveau supérieur? Avec le développement de la réalité virtuelle, tout cela est entrain de devenir accessible à tous, et les évolutions dans ce domaine sont impressionnantes. Penchons nous ensemble sur ce concept de réalité virtuelle, et sur son adaptation au monde de la pornographie. Bienvenue dans le monde merveilleux, du porno VR.

Histoire du VR

Le porno VR utilise la technologie de la réalité virtuelle. VR se traduit par “Virtual Reality”, pour les polyglottes. Mais de quoi s’agit-il? Et d’où est ce que ça vient?

Définition de la réalité virtuelle

La “réalité virtuelle” est aussi appelée “multimédia immersif”, ou encore “réalité simulée par ordinateur”. Il s’agit d’un ensemble de techniques informatiques utilisées pour simuler la présence physique d’un utilisateur dans un univers virtuel artificiellement créé par diverses logiciels. La réalité virtuelle peut stimuler plusieurs des sens comme la vue, le toucher, l’odorat, et l’ouïe. Le goût est encore peut utilisé dans la réalité virtuelle, mais fera très certainement partie des améliorations et évolutions à venir.

La réalité virtuelle va donc faire vivre au sujet qui l’utilise une expérience sensorielle d’immersion dans un monde et un univers créés numériquement. Ces univers peuvent être entièrement imaginaires et tirés de l’esprit de leurs créateurs, mais ils peuvent également être la représentation partielle ou complète de lieux réels, tiré de la vraie vie.

Les premières traces de l’évocation de la réalité virtuelle au sens ou on l’entend aujourd’hui remontent au milieu des années 1930, avec Stanley G. Weinbaum. Ce dernier a publié une nouvelle dans laquelle il parle explicitement d’une paire de lunettes permettant à celui qui les portent d’avoir l’impression d’être transporté dans un univers virtuel dans lequel il peut interagir, toucher et sentir les choses.

Les débuts du VR, jusqu’à nos jours

VR 1960Le concept de VR s’est démocratisé au début des années 90′, mais les premières recherches et les premières inventions dans ce domaine sont en réalité bien plus vielles que cela. A partir des années 50′, un inventeur/créateur appelé Morton Heilig va commencer à travailler sur un concept d’œuvre théâtrale un peu spécial. Il s’agirait d’un divertissement qui stimulerai tous les sens de l’être humain pour lui faire croire qu’il se trouve dans un autre univers. Ses recherches sont considérées comme faisant partie des premières recherches liées à la réalité virtuelle.
Au début des années 60′, Heilig présente son premier prototype de machine de réalité virtuelle: Le Sensorama ( voir photo ci-contre). Avec ce dispositif entièrement mécanique ( l’aire du numérique n’a pas encore débutée), le créateur de cette machine tourna cinq court-métrages destinés à être joués dans son prototype afin de transporter son utilisateur dans des mondes créés de toutes pièce.

Toujours dans les années 60′, l’armée de l’air se penche sur le concept de réalité virtuelle pour la création d’un simulateur de vol.

epee de damocles casque VRA la fin de cette même décennie, Ivan Sutherland, un professeur surdoué de l’université de Harvard originaire de l’Utah va présenter un système qu’il appelle “l’épée de Damoclès”, dont vous pouvez voir la photo ci-contre. Pour les plus cinéphiles d’entre vous, on reconnait clairement que cet appareil a joué un rôle important dans les inspirations de MONSIEUR Stanley Kubrick pendant qu’il mettait en scène le fameux “Orange Mécanique” qui a marqué toute une génération.
Il S’agit du premier casque VR qui ai été présenté au publique. Le bras au dessus de la tête de l’utilisateur ( et qui donna son nom à l’invention) suit les mouvements de la tête du sujet et reconnait son orientation pendant son utilisation. La première application de ce casque offrait la possibilité d’observer sous tous les angle un cube suspendu dans les airs. Le nom d’Ivan Sutherland n’est pas connu du grand publique, mais il s’agit d’un des ingénieurs dont les travaux on le plus contribué au développement d’internet tel qu’on le connait aujourd’hui, et de plusieurs des plus importants logiciels du monde.

Vived casque VREn 1978, un inventeur aillant travaillé entre autre au MIT, Eric M. Howlett, est à la recherche de financements pour le développement d un concept de photographie stéréoscopique à grand angle. Les géants de Kodak et Polaroid ne se montrent pas intéressés, et c’est au final la NASA qui comprend le potentiel de ce projet, et qui s’en sert comme base pour créer le VIVED, premier casque d’immersion informatique de leur nouveau programme de “Virtual Environment”, le terme de “Virtual Reality” n’existant pas encore à l’époque.
La NASA travaille avec la firme VPL Research pour produire une nouvelle version de ce casque VR, et il est question de le proposer sur le marché publique à un prix avoisinant les 10 000 dollars. Eric M. Howlett va aussi essayé de se lancer sur le marché avec ses propres casques en 1989. Il appelle son produit le “CyberFace”, mais son succès sera plus que limité. Il est trop tôt, et le publique international n’était surement pas prêt à ce genre d’avancée technologique. Cependant la technologie de lentille développée par Eric M. Howlett va être utilisée encore pendant longtemps dans les recherches et les créations de divers casques VR.

Pour revenir une seconde sur la firme VPL Research: Il s’agit d’une entreprise créée en 1985 par deux énergumènes qui viennent de quitter le monstre du jeu vidéo : ATARI. Il s’agit de Jaron Lanier et Thomas Zimmerman. Le premier, Jaron Lanier, en plus d’être un ingénieur et chercheur en informatique, s’intéresse aussi à l’Art et à la création. Il est entre autre musicien, philosophe, et écrivain. Il est aujourd’hui considéré par beaucoup comme le pionnier de ce qu’on appelle la réalité virtuelle. Entre au parce qu’il est le premier à utiliser ce terme.
VPL Research va entre autre développer et commercialiser:

  • le DataGlove, un contrôleur en forme de gant que l’on enfile et qui transmet les mouvements à un ordinateur et à d’autres périphériques.
  • le Eye Phone, considéré comme étant le premier casque VR commercialisé à grande échelle.
  • l’ AudioSphere, un système de rendu de son 3D en temps réel qui donne l’impression que les sons se diffusent tout autour de l’utilisateur ( une sorte déconcentre du concept de Dolby Surround)
  • L’Issac, un des premiers moteur 3D au monde.
  •   le Body electric,  un système d’exploitation conçu spécialement pour etre utilisé avec la réalité virtuelle.

En parallèle de tout cela, VPL Research continuera a travailler avec la NASA sur des recherches et la création de l’évolution de leurs casques d’immersion informatique. Le VIEW est l’évolution du VIVED, et est utilisé avec une combinaison complète qui transmet les mouvements du corps entier à différents périphériques qui les interprètent.

En 1991, l’entreprise Virtual Research est la première à commercialiser un casque VR en dessous de 10 000 dollars. Il est équipé de deux écrans, et utilise des technologies de lentilles qui proviennent des recherches de Eric M. Howlett dont on parlait plus haut. L’entreprise va également commercialiser d’autres casque VR haut de gamme qui seront principalement utilisés par des professionnels de plusieurs secteurs différents.

Un des premier gros succès de vente de casque VR va commencer en 1993, avec la sortie sur le marché du MRG2, produit et développé par l’entreprise canadienne Liquid Image. La firme va vendre plus d’un million de ce casque en moins de 15 mois, au prix unitaire de 6 800 dollars. C’est avec ce produit que la folie du VR telle qu’on la connait aujourd’hui a commencer. Il va être utilisé dans des attractions de parcs d’attractions, dans des lancements de films, et autres.

Après cela, les lancements de produits similaires vont se suivre:

  • En 1995, Forte Technologie commercialise le casque VR VFX1. Il sera massivement distribué, et disponible avec des jeux vidéos phares tel que DOOM, Quake, et autres.
  • En 1998, ISS ( nouveau nom de Forte Technologie) commercialise le VFX3D.
  • En 2005, l’entreprise a encore changé de nom et s’appelle alors VUZIX. Elle commercialise le casque de réalité virtuelle VR920, qui se raccorde directement sur des PC, lecteurs DVD, et autres périphériques du genre.
  • En 2005 encore, un compétiteur, la firme Emagin, propose le casque  de réalité virtuelle Z800 3Dvisor.
  • En 2006, Headplay INC lance son propre casque VR: le Headplay PCS.
  • En 2010, la VUZIX commercialise le premier modèle de lunette offrant des options de réalité augmentée : La STAR1200.

A partir de 2009, un jeune homme du nom de Palmer Luckey, alors agé de 16 ans, commence à s’intéresser à l’informatique, et aux casques VR. Ce qu’il trouve sur le marché ne lui convient pas, et il se lance donc dans la construction artisanale de casques. Il va faire plusieurs rencontres qui vont lui permettre de se financer et d’avancer dans ses recherches. Il proposera alors les casques PR2, PR3 et PR4, qu’il aura créé lui même.
En 2012, il poste un message sur un forum, expliquant qu’il cherche de l’aide pour plusieurs des aspects du développement d’un nouveau casque VR qui serait commercialisable et qui offrirait des possibilités immenses. John Carmack, créateur entre autre de Doom et Quake, certains des jeux vidéos les plus marquant de l’histoire, qui suivait depuis un certains temps les recherches du jeune Palmer, décide de s’impliquer. Il propose un prototype du casque VR appelé Occulus au salon de l’E3 2012, et lance avec Palmer un Kickstarter pour développer le projet plus rapidement.

Avec la visibilité qu’à offert l’E3 à ce projet, et l’appui de quelques partenariats avec des grands noms du milieu comme VALVE, EPIC, CRYTEK, ou UNITY, le Kickstarter explose son objectif en moins d 24h. Nous sommes alors le 1er Août 2012.  Au premier Septembre 2012, le projet affiche 947% de financement sur la occulus dk1 VRplateforme de financement participatif. Cela représente 2,4 millions de dollars, et plus de 7000 casques pré-commandés tout autour du monde.

Les premières commandes sont expédiées en Mars 2013. Suite à cela, dans la même année, l’entreprise propose une version HD au salon de l’E3, et une autre en juillet à la PAX .

 

Oculus VR crystal coveC’est en janvier 2014 que le kit HD est finalisé. Il s’appellera le Crystal Cove. En Mars 2014, deux événements majeurs pour l’entreprise: Les précommandes du DK2 commence, et la firme est rachetée par un certain FACEBOOK, pour un prix de 2 milliards de dollars. En milieu d’année les DK2 sont disponibles, et en fin d’année un partenariat avec Samsung est annoncé.

Début 2015, le nouveau prototype appelé Crescent Bay est présenté. En Mars 2015, la firme HTC annonce la sortie d’un casque de VR en collaboration avec VALVE. Deux mois plus tard, Occulus annonce la sortie pour début 2016 de son casque VR RIFT, qui va poser les nouvelles bases du marché, et conquérir le monde.

Cala nous donne un bon tour d’horizon historique sur la réalité virtuelle et son développement. Mais ce qui nous intéresse, c’est le porno VR, n’est ce pas? Alors quand est ce que cela a vraiment commencé?

La naissance du porno VR

Tout au long de l’évolution et du développement des technologies relatives à la réalité virtuelle, et ce depuis les plus anciens prémisses, des petits malins ont bien compris le potentiel que cela représentait si on l’adaptait au porno. Sur chaque nouveau casque VR qui voyait le jour, des essais d’adaptations au divertissement qu’est la pornographie ont été entrepris, plus ou moins secrètement. Il aurai fallu attendre fin 2015 et l’arrivée des casques les plus performants pour que des gros nom du cul virtuel s’inscrivent dans une démarche de développer sérieusement des vidéos utilisant ces nouvelles technologies. Naughty America, Bad Oink VR, et KinK font partie des premiers à s’afficher comme des adeptes du VR adapté au cul. Il développent donc depuis bientôt un an des vidéos porno VR, qui vont vous faire pénétrer dans un monde imaginaire, dans lequel vous allez pénétrez d’autre choses.

Le porno VR n’en est donc qu’à ses balbutiements, mais il a déjà séduit les masses, sur la planète entière. De plus en plus de jeunes et de moins jeunes sont completement accros à cette nouvelle technologie et aux nouvelles sensations qu’elle procure. Si bien que même les experts d’addictions se penchent sur le sujet, et s’inquiètent des conséquence que ces casques VR pourraient avoir sur le moyen et le long terme. Vous pouvez en lire un peu plus à ce sujet avec cet article.

Le porno VR, qu’est ce que ça donne?

Ces quelques mois de développement et de création dans le domaine du porno immersif utilisant un casque de réalité virtuelle nous ont laissé le temps de découvrir et d’apprécier les progrès de la technique. Alors, qu’est ce que ça donne? eh bien, sincèrement, c’est une vraie révolution

Le porno VR est une nouvelle expérience sensorielle qui ne ressemble à rien de connu jusqu’à aujourd’hui. Les sensations que cette technologie procure sont tout à fait nouvelles, inédites, et permettent de faire passer le divertissement sexuel virtuel à un tout autre niveau. L’impression d’immersion est le plus souvent très bien réalisée, même si comme on l’a évoqué, il ne s’agit que des débuts de cette révolution, ce qui présage un futur très agréable, et plein de luxure.

Une grande partie des vidéos de porno VR est tournée en POV ( Point Of View), ou en caméra embarqué. Cela signifie que le cameraman ne fait qu’un avec l’acteur qui enfile sa ou ses partenaires. Si vous voulez en savoir un peu plus sur le POV, j’en ai pas mal parlé dans la catégorie dédiée au sexe amateur. En effet le POV est une des techniques préférée des amateurs pour la réalisation et l’enregistrement de leurs clips d’ébats en tous genres.

Le POV donc, est très utilisé dans le porno VR, et c’est bien compréhensible. C’est la façon la plus évidente qu’il soit d’augmenter l’impression d’immersion dans la vidéo. Cette dernière est tournée en utilisant une caméra qui film presque exactement ce que les yeux de l’acteur voient. Cela permet à celui qui enfile son casque VR de se retrouver dans les chaussettes du-dit acteur, et d’avoir l’impression que c’est bien lui qui vient réparer la photocopieuse, et qui fini par défoncer des rondelles en pagaille dans tous les coins du bureau. Cette technique de caméra embarquée permet de donner l’impression au spectateur qu’il est bel et bien au cœur de l’action.

On ne voit pas ou très peu le visage de l’acteur qu’on incarne. Souvent les angles avec les miroirs ou d’autres outils qui pourraient créer des reflets sont savamment orchestrés pour garder le haut du corps dans l’ombre volontairement. Tout simplement parce que le but principal d’une vidéo de porno VR en POV est l’identification du spectateur à l’acteur. On veut pouvoir y croire, et se sentir à la place de ce chanceux qui tringle à tours de bras. Le POV est là pour ça, et l’alliage du casque de réalité virtuelle avec ce principe de caméra embarqué est l’idée la plus révolutionnaire que l’industrie du porno a connu depuis un bon nombre d’années.

Le résultat est bluffant. Une fois qu’on y a goûté, je peux vous dire que c’est compliqué de s’en débarrasser. Repasser à une vidéo porno classique après avoir testé le porno VR, c’est un peu comme être obligé de se remettre à conduire une Renault R5 alors qu’on était au volant d’une Aston Martin DBS pendant un an ou deux. C’est possible, mais pas facile d’apprécier les sensations et d’en profiter comme avant. Alors qu’en soit, la R5 est une bonne bagnole! Tout comme le porno classique est un un bon divertissement! Mais l’Aston et le VR, c’est un autre niveau….

Les différentes catégories du porno VR

Le porno VR, c’est vaste. Même si comme on vient de le voir, les producteurs et réalisateurs de vidéos pornos ne se sont lancé dans l’aventure de la réalité virtuelle que plutôt récemment, ils ont eu le temps d’explorer un bon nombre de catégories pour nous en faire profiter. Ce qu’on a fait avec plaisir évidement! Jeton un oeil ensemble aux différentes catégories déjà plus ou moins largement couverte par le porno immersif:

Les beurettes VR

beurettes VRCette catégorie porno mettant en scène des filles ayant des origines magrébines ou Nord Africaine en général rencontre un succès grandissant au niveau mondial. Plusieurs raisons à cela, dont le fait que certaines des plus belles femmes de la planète viennent de cette région du monde. On évoque aussi souvent l’aspect de l’interdit religieux, ces pays étant souvent à majorité Musulmans, religion dont les pratiquants prônent le port du voile pour cacher plus ou moins le corps et les cheveux des femmes. Alors évidemment les voir se faire démonter par des mandrins de toutes les tailles et de toutes les origines, ça en excite plus d’un.

Le nom “beurette” est tiré de la langue française, et est maintenant utilisé sur toute la planète dans un contexte de pornographie. La majorité des actrices que l’on voit dans cette catégorie sont d’ailleurs francophones, puisqu’elles vivent dans des pays qui utilisent la langue de molière comme langue officielle.

La catégorie de beurettes VR va donc vous permettre de vous immerger dans un monde exotique plein de ces petites poupées à la beau couleur café. Vous allez avoir la chance d’être au cœur de l’action lorsque ces petits culs d’habitude cachés par de long tissus vont être dénudés et défoncés avec plus ou moins de violence par des bites de tous les diamètres. Vous pourrez même faire en sorte que ce soit VOUS qui vous en occupiez, grâces aux vidéos porno VR POV, ou caméra embarquée.

Nous,  les beurettes VR, on adore, et on adhère.

Les lesbiennes VR

lesbiennes VRImpossible de parler du porno sans évoquer les lesbiennes en chemin. Les vidéos de lesbiennes font partie des plus recherchées sur le net, c’est donc sans surprise que l’on retrouve cette tendance dans le porno VR. Ces vidéos mettant en scènes des femmes entre elles peuvent couvrir un bon nombre de styles différentes. Certaines scènes sont sensuelles, douces, romantiques, et cela fait partie des raison pour lesquelles certains y sont accros. Un peu de douceur dans le monde du porno, cela ne fait pas de mal. Mais si vous croyez que toutes les lesbiennes sont douces et aiment les caresses, détrompez vous. Vous allez trouver tout un tas de vidéos porno lesbiennes avec des scènes au moins aussi violentes que celles dont vous avez l’habitude dans le porno hétéro. Les vidéos lesbiennes hardcore sont très demandées. Voir des filles s’enfiler entre elles des gros godes dans le cul tout en leur mordillant le clito avec appétit, ça plait, c’est un fait. En plus, chez les lesbiennes, pas de racisme, on trouve de tout. Toutes les origines se rejoignent afin de lécher des minous en quantités industrielles, et ça c’est beau!

La catégorie des lesbiennes VR va vous permettre de pénétrer au plus profond de l’action. Vous allez avoir l’impression d’être présent dans la pièce pendant que ces magnifiques créatures s’embrassent, se lèchent, se doigtent, et s’enfilent toutes sortent de choses dans à peu près tous les orifices disponibles. Croyez moi, si vous êtes un adepte des vidéos de lesbiennes classiques, vous allez devenir fou avec les vidéos de lesbiennes VR. A consommer sans modération.

Les grosses bites VR

grosse bite avec asiatLes grosses bites rencontrent un succès grandissant, dans la vie comme dans le porno. Le fait de voir des petites chattent se faire défoncer par des mandrins géants, ça intrigue et ça en intéresse beaucoup. Certaines bites que l’on retrouve dans ces vidéos sont carrément monstrueuses. En plus de leur taille d’origine déjà impressionnante, quelques artifices techniques comme des jeux de lumières, du maquillage, des angles de vue et autres, permettent de les rendre encore plus gigantesques.

Encore une fois, chez les grosses bites, pas de jaloux, il y en a pour tout le monde. Que ce soit au niveau du détenteur de la-dite grosse teubi, ou de la petite chatte qui se fait ramoner avec passion, on trouve de toutes les nationalités. Des grosses bites blacks avec des petits culs d’asiatiques, des grosses bites blanches limant des chattes de beurettes, et même des grosses bites d’asiatiques s’entrainant aux gorges profondes avec des Russes. Si si, promis ça existe!

La catégorie des grosses bites VR va vous permettre plusieurs choses. Premièrement, si c’est le côté voyeur qui vous intéresse, vous allez pouvoir observer de très près, en tant que spectateur, des gros membres s’enfiler dans des tous petits orifices. Deuxièmement, si vous vous orientez sur des vidéos de porno VR grosses bites POV, vous allez pouvoir incarner un de ces gros mandigos vous même! Le concept de la vidéo POV ou caméra embarquée va donner l’impression, en enfilant votre casque VR, d’être celui qui défonce tous ces petits culs avec votre grosse, voire très grosse bite. L’impression est bluffante! Si vous voulez entendre crier dès les premiers millimètres de pénétration tellement votre bite est imposante, n’hésitez pas, vous ne serrez pas déçu. Le porno VR est là pour vous offrir la plus grosse bite de tous les temps, juste quand vous en avez envie!

Les vidéos amateurs VR

amateurs VRVous en avez marre de voir des acteurs performants comme des athlètes, des actrices qui simulent tous leurs orgasmes, et des scenarios écrits par des enfants de 8 ans? L’industrie du porno est là pour vous, et vous propose les vidéos amateurs. Comme leur nom l’indique, ces vidéos sont pleines d’amateurs, à tous les niveaux. Les acteurs et les actrices sont de vrais gens, comme vous et moi, mais les monteurs et les cameramans également. Tout cela offre un rendu completement différent de celui des vidéos de pros. Les lumières sont approximatives, les angles parfois mauvais, le son souvent médiocre… mais c’est exactement ce qui fait le charme de ces vidéos.

Dans les vidéos amateurs, on sent que les gens qu’on voit à l’écran sont sincères, que leur plaisir est réel, que les orgasmes sont des vrais, que leurs mimiques et leurs réflexes ne sont pas joués. Savoir que le plaisir auquel on assiste est réel donne une dimension nouvelle à ces vidéos. Un autre point, les acteurs sont des gens normaux! Des bites de taille normale, des performances normales, parfois des erreurs de parcours… Cela permet une identification bien plus aisée! On se sent bien plus proche de ces mecs là que des acteurs pros avec leurs bites géantes qu’ils utilisent pour limer leurs nombreuses partenaires pendant des heures sans pose, et qui éjaculent des litres sur leurs visages angéliques.

La catégorie des vidéos amateurs VR va vous offrir une expérience à part. L’authenticité de ces vidéos est exacerbée par le port de votre casque VR. Qu’il s’agisse d’une vidéo POV filmée en caméra embarquée ou non, vous aurez l’impression d’y être, et de vous éclater avec tous les gens présents dans la scène que vous aurez choisi. Le porno VR amateur vous offre des sensations différentes du reste du porno VR. On peut vraiment croire que c’est vous qui avez tourné la vidéo. L’amateurisme peut être considéré comme une qualité dans le monde merveilleux du porno, contrairement au reste du monde. Croyez moi, vous allez vous éclater.

Les gros seins VR

gros seins brune VRLe titre en dit long! Tout ce qui est gros en général, dans le monde du porno, fait fureur. Les gros seins en sont un parfait exemple. Les vidéos mettant en scène des filles aux gros seins ont un succès international, si ce n’est inter-planétaire. Les gros seins offrent des possibilités dont on n’a pas idée avant d’avoir essayer sois même.  Et si vous n’avez pas accès à un plan cul aux gros seins, le porno VR est là. Les gros seins, qu’ils soient naturels ou en plastique, font tourner les têtes, et monter monter les bites. On trouve de belles créatures aux grosses meules tout autour de la planète. Oui, même en Asie! Le porno est un monde sans frontières, qui fait tomber les préjugés, et qui élimine les barrières raciales.  Toutes les nationalités sont représentées dans la catégorie des gros seins. Quelque soient vos préférences, vous allez trouver quelque chose qui vous convient, c’est garantit.

Certains hommes sont completement accros aux gros seins, à tel point que cela devient la seule chose qui les préoccupent. Si c’est votre cas, le porno VR avec des gros seins va vous faire redécouvrir la vie et vous rendre le plus heureux des hommes. Si vous n’êtes pas encore un adepte, n’attendez pas une seconde de plus pour essayer cette expérience. Enfiler votre casque VR, choisissez une vidéo porno VR qui inclue des coquines aux seins énormes, attachez votre ceinture, et profitez du voyage. Vous allez être transporter dans une autre dimension, et avant que vous n’ayez eu le temps de dire OUF, vous allez vous retrouver avec une grosse paire de nibards qui vous frappent le visage au rythme des coups de bites que vous allez infliger à leur propriétaire. Ça vous tente? Sautez le pas et jetez vous sur la catégorie des gros seins VR.

Les gros culs VR

gros culs VRPendant qu’on y est, on va rester dans ce qu’il se fait de plus gros dans l’industrie. La catégorie des vidéos de porno VR incluant des bons gros culs est elle aussi très recherchée sur le net et sur tous les sites pornos les plus populaires. Les gros culs ne plaisent pas à tout le monde, car les filles dotées de gros culs ont souvent des formes généreuses. Les hommes qui sont attirés uniquement par les corps filiformes et sans un poil de graisse, ne vont donc surement pas se tourner vers des vidéos de gros culs. Et ils ne savent pas ce qu’ils ratent!

Un gros cul, selon moi, ça témoigne d’un appétit d’ogre de la part de celle qui le possède. Un appétit pour la bouffe, mais aussi pour toutes les choses simples de la vie, dont la bite fait partie intégrante. J’en déduis donc que les femmes au gros cul sont souvent des affamées de la bite, et cela se vérifie assez rapidement lorsqu’on passe un peu de temps dans la catégorie des vidéos de gros culs. Vous allez aussi vous rendre compte qu’en plus d’avoir une faim de loup, avoir un gros cul leur permet d’encaisser de sacrées charges. Certaines vidéos qui incluent des grosses bites en pleine destruction de gros culs sont carrément irréelles.

Donc les gros culs, ça permet de ne pas y aller avec le dos de la cuillère, et en plus, celles qui en ont ne demandent que ça. Si ces quelques mots vous donnent déjà l’eau à la bouche, vous allez tomber amoureux du gros cul VR. Imaginez la scène: Vous êtes tranquillement installé sur votre canapé, vous enfilez votre casque VR, et BOOM! Vous êtes transporté dans une autre baraque, avec un énorme cul qui vient s’asseoir sur votre visage, avant que vous ne lui ramoniez avec une violence inouïe. Le VR va vous donner accès à tous les gros culs que vous voulez, à n’importe quelle heure du jour ou de la nuit. Des gros culs en veux tu en voilà. Livraison à domicile de gros culs par barquette de 12. Ça vous intéresse? N’attendez plus et jetez vous sur les vidéos de gros culs VR.

La sodomie VR

sodomie squirt VRIl est grand temps de se pencher sur la sodomie! Cette pratique que tout le monde dit trouver sale, mais qui est de plus en plus pratiquée tout autour de la planète. Pourquoi cette pratique est-elle décriée? Entre autres parce que la plupart des religions ont décrété que les rapports sexuels étaient exclusivement faits pour la procréation. En gros, d’après les prophètes de tous les bords, le sexe, c’est pour faire des enfants, un point c’est tout. Du coup, évidemment, la sodomie passe pour un acte animal, contre nature, et interdit par les ecclésiastiques. Le problème auquel ces bon vieux mecs en soutane ou autres tissus sacrés n’ont pas pensé, c’est le fait que braver les interdit a toujours exciter tout le monde. Les gens ont donc depuis toujours, dans le secret ou non, voulu goûter au sexe anal. Et depuis que la religion prend une place moins importante dans la vie de tous, les mœurs se sont relâchées, et les trous du cul avec.

Malgré cela, la sodomie reste un acte un peu tabou, et elle est toujours interdite dans certaines parties du monde. Cela explique en partie pourquoi les vidéos qui la mettent en scène sont parmi les plus consultées du web. Avec le porno VR, la sodomie est à la porté de tous. Plus besoin de négocier des heures avec votre partenaire pour qu’elle vous ouvre sa porte de derrière. Aujourd’hui, il vous suffit d’enfiler votre casque VR, pour vous voir transporté dans les baskets d’un type qui ramone des trous du cul à tours de bras. La catégorie des vidéos de sodomie VR va vous permettre d’assouvir vos envies et vos pulsions animales sans bouger de votre salon. Vous allez pouvoir explorer du trou du cul de toutes les tailles, de toutes les couleurs, de toutes les nationalités, simplement en cherchant ce qui vous convient dans les stocks ÉNORMES de vidés proposées.

Le bondage en VR

bondage japonais VRVous le savez bien, le web peut vous offrir absolument tout ce que vous voulez tant que vous savez ou chercher. Surtout dans le monde du porno. On trouve de tout, même dans les extrêmes. Si les scènes de cul de tous les jours ne vous suffisent plus, il est peut être temps de s’intéresser à des styles comme le bondage. Cette technique sexuelle fétichiste trouve ses bases dans la culture japonaise. Elle consiste à attacher et à ligoter certains ou certaines des partenaires, pour les priver de leur liberté de mouvement, et parfois d’autres libertés. Cela implique souvent des cordes, mais aussi des camisoles, des combinaisons en cuir ou en latex, des boules en plastique qui s’introduisent dans la bouche pour empêcher le sujet de parler, etc, etc. Certaines des techniques de ligotage sont directement inspirées ou même copiées sur des techniques de tortures japonaises. Ça devrait suffire à vous expliquer à quel point ces pratiques peuvent être extrêmes.

Les pratiques de bondages et de sadomasochisme en général peuvent être un tabou chez certains. et il est parfois difficile d’aborder ce genre de sujet avec des partenaires dans la vraie vie. Pour les curieux qui n’osent pas faire le pas, le bondage VR peut être une très bonne alternative. Enfiler votre casque VR, et vous aurez la sensation d’être vous même dans cette sorte de donjon plein d’outils de torture en tous genre, avec une ou plusieurs jeunes filles completement ou partiellement immobilisés, prêtes à recevoir votre bite dans l’orifice de votre choix. Si vous n’avez pas accès à un donjon, ou à une partenaire prête à se faire ligoter , commencez donc par vous amusez avec votre casque VR. Les clubs SM et autres, ce sera la prochaine étape…

Le hentai VR

hentai salopes VRPendant qu’on parle du Japon, restons dans le sujet. Le hentai est un style de pornographie lui aussi tiré de la culture japonaise, mais cette fois ci, plus du côté artistique. Pour faire simple, le hentai est la pornographie en dessin animé et en mangas. On oublie donc toutes les vidéos qui mettent en scène des vrais acteurs et actrices, et on passe dans l’animation. Le gros plus? Les possibilités deviennent absolument illimitées. Les tailles de seins ou de bites par exemple, ne sont plus liées aux lois de la biologie. Ce qui vous excite, c’est des bites de trois mètres de long, et les seins aussi gros qu’une montgolfière? Le hentai est fait pour vous. Vous voulez mater des couples en plein coït sur la lune? Ou sous l’eau pendant des heures? Aucun problème, le hentai est là. L’animation ouvre toutes les portes, et les créateurs de hentai s’en donnent à cœur joie. Ca part dans tous les sens, et parfois très loin.

Ça permet aussi de faire passer comme “acceptables” des vidéos qui ne le seraient pas si elles mettent en scènes de vraies personnes. Cela peut aussi aider certains à assouvir des fantasmes inavoués, comme les femmes avec des bites, les animaux, et toutes autres déviances un peu farfelus.

Le sexe hentai VR va vous faire entrer dans des mondes imaginaires, parfois merveilleux, parfois cauchemardesques, tout dépend de vos envies et de vos humeurs. Enfilez votre casque VR, et évoluez dans un monde qui sort tout droit de l’imagination d’un Japonais allumé, plein de culs de partout, prêts à recevoir votre bite en manga.

Etc, etc, etc!

Je vous ai donné un petit aperçu d’une infime partie de ce que l’on peut trouver sur le web en matière de porno VR, mais il existe un nombre incroyable d’autres catégories. Et ce constat ne prend en compte que ce que l’on trouve aujourd’hui, après seulement quelques mois de développement du porno en réalité virtuelle. Le nombre de vidéos disponibles augmente drastiquement tous les jours, et elles couvrent de plus en plus de catégories. Quelque soit votre truc, vous allez trouver votre bonheur dans le porno VR. Cette révolution du divertissement sexuel virtuel est entrain de prendre une ampleur considérable, et elle n’est pas prête de s’arrêter, ni même de ralentir. L’arrivée prochaine de nouveaux casques VR de qualité supérieure va rendre les casques actuels bien plus accessible financièrement, si bien que dans peu de temps, tout le monde pourra s’offrir son propre casque VR, et commencer à s’éclater. L’avenir nous réserve de belles surprises au niveau du cul, croyez moi…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

(Visited 1505 times, 2 visits today)